MENU

Blog

Découvrir un créateur (2) : Simone Séguela-Saulais

02 février 2018

Découvrir un créateur (2) : Simone Séguela-Saulais

#Arts-Création

Février, fête de la Chandeleur*, me donne envie de vous présenter une artiste qui fait entrer la lumière dans vos yeux, vos esprits et vos cœurs  : Simone Séguela-Saulais

Autodidacte, Simone joue des couleurs et des mots pour exprimer mes émotions, depuis son plus jeune âge. Touche à tout, elle se perfectionne dans la maîtrise de différents matériaux : l’argile, l’huile, l’acrylique et l’encre de Chine. Les années passant, l’écriture enrichie de contes, nouvelles et recueils de poèmes et l’illustrations de texte viennent compléter ses multiples formes d’expression.

Simone est une amoureuse de la vie, une conteuse, une créatrice dont les productions nourrissent l’imaginaire : bestiaires, ville labyrinthes, jeux géométriques, kaléidoscopes chromatiques…

Ses peintures parlent et racontent, ses sculptures interrogent.


 

***


Je vous laisse découvrir son portrait et sa philosophie de création avec ses propres mots. Ainsi qu’une verve poétique, une lucidité face à sa démarche à la fois spontanée et symbolique.

 


 

Simone Séguela-Saulais par elle-même

 

Depuis l’enfance, je joue des couleurs et des mots pour exprimer mes émotions.

L’écriture enrichie de contes, nouvelles et recueils de poèmes dont certains sont illustrés.  L’argile, l’huile, l’acrylique et l’encre de Chine.

 

La sculpture. Une nouvelle aventure à travers mes thèmes préférés de la mythologie. Je sculpte, je rêve, je sculpte, je revis. J’exprime ainsi le miel ou le fiel de la vie.  La sculpture une autre forme d’expression ou de re-création qui m’immerge avec bonheur dans la matière. Une relation passionnante et passionnelle qui me précipite dans cette terre-mère. Sources de l’être et de la vie. Je ne recherche pas la réalité anatomique de mes créatures qui malgré les impasses où elles risquent de me plonger ou encore de se jouer de mes incertitudes et contradictions, échappent à toute logique familière. Un peu comme si j’attelais l’imaginaire à la réalité.


Une force d’interrogation intérieure qui me plonge et me noie dans la matière. Matière vivante qui me renvoie tout simplement à la vie, à ses réalités généreuses et sensibles autant qu’impitoyables et cruelles.

 


 

La peinture. Les forces de la couleur me ramènent vite à mes vieux démons, la peinture qui me replonge dans mes structures géométriques mais enrichies de mes dessins et poèmes sous forme de collages et d’épaisseurs façonnées. Une peinture qui parle et raconte. Si ma tentative reste la même, c’est un petit quelque chose en plus qui fait appel à la sensibilité profonde plus qu’à l’œil. Une sorte de relation intime entre l’écriture et la peinture, entre réflexion et spontanéité. Une relation qui là encore échappe à toute logique ou exigence raisonnable.  Les mots et les couleurs étant pour moi une voie qui incontestablement débouche une fois encore sur un ailleurs où tout est permis, l’art étant à mes yeux une démarche personnelle et intime. Une quête perpétuelle à l’émotion et à l’interrogation qui me permet d’’être et d’exister.


 C’est dire que les arcanes de la vie me sont un point essentiel de réflexions et de méditations. En quelque sorte les ingrédients nécessaires à mes créations.


Et lorsque je m’égare ainsi, où se réfugie le temps ?

Vers quels mirages courent encore ma plume et mes pinceaux ?

 


Peinture ? Sculpture ?  Dessins ? Ecriture ? En résumé dix doigts c’est bien peu pour tout ce que j’aurais aimé exprimer !!

 

***


Pourquoi suis-je sensible à la création de Simone ? alors que ses collages n’ont rien à voir avec les miens, que ma préférence va dans mes œuvres aux harmonies de tons invitant à la méditation et que les siennes passent du monochrome au polychrome « technicolor » percutant l’imaginaire ?


Pourquoi suis-je reliée malgré ses contrastes à cette femme et à sa créativité ? Eh bien, parce que ses images me parlent comme elles vous parleront sans doute mais de quoi ? De vous-même ! Vos attentes et doutes, vos causes, le respect de soi et des autres…                 

 

 Vous avez aimé les origamis surprenants de Philippe Vinçon, mon créateur de janvier, voici un nouveau style à découvrir !

 

Retrouvez les créations poétiques et vivifiantes de Simone Séguela-Saulais sur son site www.simoneseguela.fr

 

Ses textes et toutes ses productions constituent un témoignage, une réflexion sur l’équilibre entre immanence et transcendance, une recherche de ce qui fait l’Humanité dans son être et dans sa survie. C’est selon moi l’expression bucolique, féérique ou moderniste d’un art engagé allègre. Une association d’idées, de matières et de supports pas évidente à découvrir absolument !

 

Je vous souhaite une lumineuse Chandeleur* !

 

 

Pour aller plus loin…

 

Si vous aussi vous avez un créateur à faire découvrir, ou que vous êtes vous-même créateur dites-le moi et je partagerai avec plaisir cette découverte sur mon blog !

 


* La Chandeleur (fête des chandelles) est une ancienne fête païenne et latine, devenue ensuite une fête religieuse chrétienne correspondant à la Présentation du Christ au Temple. Cette fête se déroule le 2 février, soit 40 jours après Noël.

Campus protestants Nouveaux regards sur l’esclavage. Jean-Claude Girondin Découvrir un créateur (1) : Philippe Vinçon

© 2017 tous droits réservés, crédits textes Josepha Faber Boitel 

© 2017 tous droits réservés, crédits photos Jean-Christophe Boitel