JOSEPHA FABER BOITEL

Le blog au cœur des pensées

« Il y a assez de lumière pour ceux qui ne désirent que de voir, et assez d'obscurité pour ceux qui ont une disposition contraire. »

Blaise Pascal

L'homme qui connut la Mort

07 novembre 2017

L'homme qui connut la Mort

#Littérature-Théologies

Un ressuscité rencontre une prêtresse d’Isis dans un récit provocant et lyrique, au panthéisme exacerbé. Une réflexion aux marges de la littérature et de la théologie qui pose des questions éthiques (sur les valeurs de l'existence, sur les conditions d'une vie heureuse) pertinentes.

Sans jamais nommer le protagoniste, la 1ère partie « Le coq échappé » est une allégorie christique qui nous invite à suivre l’éveil à la vie d’un rescapé de la mort.

Bien que l’auteur propose des réponses, dans la 2nde partie « Isis » ; à vous, lecteurs de trouver les vôtres.

- Est-ce que vouloir trop donner, sans jamais accepter de recevoir est une forme de vanité ?

- Pour vivre en vérité par rapport à soi-même, faut-il mourir aux attentes des autres ?

- Celui qui prend en charge une mission en devient-il prisonnier ?

Lien : L'homme qui connut la Mort  Calligraphies de Jean-Jacques Grand. Peintures de Michel Biot. Trad. de l'anglais par Hélène Starozum. Illustrations de Michel Biot et Jean-Jacques Grand.

La Cabane, P. Young, légalisme ou libéralisme spirituel ? Profs, parents, jeunes et programme scolaire : courtes vidéos sur la Réforme.

© 2017 tous droits réservés, crédits textes Josepha Faber Boitel 

© 2017 tous droits réservés, crédits photos Jean-Christophe Boitel